Guillaume Apollinaire: Le pont Mirabeau

20 mai 2017

  Pas de commentaires

Un de mes poèmes préférés est le poème de Guillaume Apollinaire (1880-1918) qui fait référence au pont Mirabeau à Paris. Vous pouvez le lire ici.

Le Pont MirabeauLe poète compare son amour finissant et fuyant pour une personne qui n’est pas nommée dans le poème à l’eau de la Seine qui coule sous le pont. Il se souvient que son amour était doux, mais que tout a une fin. Le poète évoque ensuite l’image d’un pont formé par ses bras et ceux de la personne qu’il aimait. Sous le pont de leur bras, passe une eau que l’on imagine lourde et noire. Le poète est conscient que l’amour s’en va lentement et qu’il est aussi impossible de le retenir que d’essayer de retenir l’eau qui coule, pourtant il espère encore qu’il peut retenir l’amour. La dernière strophe coupe tout espoir et montre que l’amour passe inexorablement avec le temps comme la Seine coule sous le pont Mirabeau laissant le poète seul.